Comment bien utiliser sa trottinette électrique ?

Utiliser sa trottinette électrique

L’avez-vous remarqué ? Les trottinettes électriques accaparent de plus en plus les ruelles et les routes cycliques de l’Hexagone. Jeunes et adolescents, tout le monde reste jucher sur leur véhicule électrique pour assurer leur trafic au quotidien. Pour aller à l’école, à l’université, pour se rendre au bureau, pour faire des petites courses rapides, etc. Les trottinettes se veulent très pratiques et facilitent grandement les déplacements. Mais pour le plaisir de rouler à bord d’un véhicule motorisé sans pour autant enfreindre la loi, il faut se servir de sa trottinette électrique grande roue correctement.

Où rouler avec sa trottinette électrique selon la loi ?

Les EPDM ou Engin de déplacement Personnel Motorisé sont officiellement entrés dans le Code de la route depuis la mise en vigueur du décret du 25 octobre 2019. De ce fait, les trottinettes électriques et ses innombrables variantes sont reconnues comme étant des moyens de déplacement légaux en France. Au même titre que les véhicules de transport qu’on avait l’habitude d’utiliser, ces engins sont désormais régis par des lois et réglementations strictes sur le territoire hexagonal. À noter que ces dispositifs imposent des obligations en matière de vitesse, d’éclairage, d’équipement de sécurité, de freinage et surtout des pistes à emprunter. À ce propos, la loi impose que les trottinettes électriques doivent uniquement rouler sur les pistes cyclables pour ne pas gêner les autres utilisateurs de la rue. L’utilisateur peut également emprunter la route en agglomération. En toute évidence, la pratique est proscrite sur les trottoirs réservés aux piétons. La loi est très complète concernant l’utilisation de trottinette électrique grande roue. Il faut veiller à les respecter à la lettre sous peine d’être affligé d’une amende pouvant aller jusqu’à 1500 euros. Il est même possible de faire face à la confiscation de votre trottinette électrique grosse roue.

Quelle assurance choisir pour sa trottinette électrique ?

Il y a quelques années, cette question a été au cœur de la discussion. Actuellement, il n’y a plus aucun doute possible, l’assurance est indispensable pour couvrir l’utilisation de la trottinette électrique sur la voie publique. Ainsi, tous les utilisateurs sont invités à souscrire un contrat d’assurance incluant au minimum une garantie responsabilité civile notamment dédié à votre engin motorisé. Dans la majorité de cas, la compagnie d’assurance vous fournira même une carte verte que vous allez coller sur votre cadre afin de prouver votre souscription à une assurance adaptée à votre moyen de déplacement. Dans cette optique, si la police ne trouve pas cette carte lors d’un éventuel contrôle, vous risquez de payer une amende pouvant aller jusqu’à 1500 euros. Une assurance pour les trottinettes électriques consiste alors à couvrir les dégâts causés au tiers. Elle coûte généralement moins d’une dizaine d’euros. L’assurance tout risque coûte, quant à elle, plus ou moins chère, suivant la garantie, la couverture et la personnalisation choisie. À noter que cette dernière formule est celle qui est obligatoire et qui permet de payer les éventuels dommages que vous pourrez causer aux autres. Elle permet aussi de couvrir au mieux les accidents pouvant survenir. En un mot, cette assurance trottinette électrique grande roue vise à couvrir les dégâts corporels et matériels dans son intégralité. À part cela, il est toujours possible de souscrire à des formules d’assurances complémentaires pour couvrir la réparation de votre engin.

Conseils pour conduire sa trottinette en toute sécurité

Pour avoir la garantie de conduire avec plaisir, sans se mettre en danger, il est important d’adopter la bonne posture pour assurer sa sécurité. Cela passe généralement par un bon réglage de la hauteur de votre guidon et aussi par une bonne position du corps et des pieds tout au long des trajets. Une bonne position offre en effet plus de stabilité. Cela permet également d’éviter d’avoir des maux de dos et des fatigues inutiles à force d’utiliser une trottinette électrique grosse roue tous les jours. Quand on parle de bonne position, on fait généralement référence à la posture du corps. Les hanches doivent ainsi être bien droites face à la route en gardant le dos bien droit. Pour un confort de conduite optimale, les pieds doivent par-dessus tout être placés côte à côte ou légèrement décalés l’un devant l’autre.

Qu’en est-il des postures classiques ?

On a tendance à adopter la position « surfeur » lorsqu’on roule avec sa trottinette électrique. Elle consiste notamment à positionner les deux pieds orientés du même côté. Il s’agit en général d’une position classique qui peut augmenter vos sensations urbaines. Elle n’est pas toutefois conseillée pour la simple et bonne raison qu’elle augmente le risque de douleurs de dos. De plus, une telle posture n’assure pas un bon équilibre, d’autant plus que vous aurez du mal à bien tourner la tête du côté opposé à celui de vos pieds. Par conséquent, vous perdrez de la capacité et souffrirez indéniablement des lombalgies avec le temps. C’est la raison pour laquelle la posture « surfeur classique » n’est pas conseillée, que vous soyez un novice ou un utilisateur avisé de trottinette électrique.

Achat de trottinette électrique : comment choisir le meilleur modèle ?
Astuces pour bien choisir son modèle de trottinette électrique