Comment fonctionne une trottinette électrique ?

trottinette électrique

Reines de la course rapide et constituant la solution par excellence pour circuler confortablement dans les embouteillages, les trottinettes électriques ont fleuri un peu partout dans les villes. Elles doivent leur succès au fait qu’elles soient aussi faciles à prendre en main que confortables. À cela s’ajoute leur impact écologique qui se révèle moins conséquent que celui des véhicules à carburants fossiles. Si vous souhaitez faire l’acquisition d’une trottinette électrique, découvrez comment fonctionne un tel engin.

Les principaux éléments qui composent une trottinette électrique

Afin que vous puissiez mieux appréhender le fonctionnement d’une trottinette électrique, comme le modèle ninebot es4 disponible sur glisseurbaine, il convient d’en connaître au préalable les composants essentiels. À l’instar de sa version classique, une trottinette de modèle électrique se compose d’un guidon, de deux roues et d’une planche. Ses particularités résident dans le fait qu’elle est dotée d’une batterie, d’un moteur, d’un système de freinage et d’une gâchette d’accélération.

D’abord, la batterie constitue la centrale énergétique de l’engin. C’est en effet cet élément qui fournit l’énergie dont le moteur a besoin pour fonctionner. En général, la batterie d’une E-trottinette peut être soit au plomb, soit au lithium. Si les modèles au plomb sont pointés du doigt pour leur lourdeur et le fait qu’ils soient particulièrement volumineux, les modèles au lithium conjuguent, quant à eux, autonomie conséquente et légèreté.

Quant au moteur, ce composant peut se placer au niveau de la roue arrière ou avant, ou encore sous le plateau. Dans tous les cas, alimenté par la batterie, il permet à la trottinette de rouler sans que vous ayez à utiliser vos pieds. Le moteur en question peut être « brushless » ou « brushed », le premier fonctionnant en courant alternatif et l’autre en courant continu. À noter, cependant, que les modèles brushless se révèlent plus avantageux en raison de leur longévité et de leurs excellents rendements.

Se trouvant généralement au niveau du guidon droit, la gâchette d’accélération vous permet d’activer le moteur est donc d’accélérer votre E-trottinette. Selon votre poids et la puissance délivrée par le moteur, l’engin est capable d’atteindre une vitesse qui oscille généralement entre 25 km/h et 60 km/h.

Enfin, en ce qui concerne le système de freinage, celui-ci diffère d’un modèle à l’autre. Ainsi, une trottinette électrique peut être équipée, soit de freins au pied, soit de freins à tambour, soit de freins à disque. 

Trottinette électronique : comment ça fonctionne ?

Hormis ses principaux composants, une E-trottinette comme ninebot es4 est équipée d’une carte mère. Celle-ci est considérée comme étant le cerveau de l’engin du fait que c’est elle qui permet à l’ensemble des composants de communiquer entre eux et d’exprimer leur capacité. C’est également cet élément qui se charge de distribuer l’énergie qui provient de la batterie à tous les composants de la trottinette électrique tout en garantissant leur interconnexion. Cela étant dit, une E-trottinette ne pourra jamais fonctionner sans carte mère.  

Lorsque vous actionnez la gâchette d’accélération de votre engin, la carte mère va directement ouvrir les vannes entre le moteur et la batterie. Par la suite, la batterie s’active et alimente le moteur par le biais d’un ensemble de câbles. Le moteur va, à son tour, faire tourner la courroie de sorte que cette dernière entraîne la roue arrière. C’est donc cette roue qui fait avancer la trottinette.

À noter que l’ouverture des vannes est modulée en fonction de la manière dont vous appuyez sur l’accélérateur. Autrement dit, la capacité de la carte mère à lire les signaux envoyés par la gâchette d’accélération permet de contrôler la puissance du moteur, et donc la vitesse de la trottinette électrique. Donc, plus vous appuyez sur la gâchette, plus le moteur délivrera de la puissance, et plus votre engin accélérera.

Une E-trottinette peut embarquer différents types de freins

Sachant qu’une trottinette comme la ninebot es4 peut rouler jusqu’à 60 km/h, le système de freinage revêt une importance cruciale pour ce genre d’engin. Son rôle est bien sûr de vous permettre de ralentir et de vous arrêter facilement si nécessaire. Comme tout type de véhicule, une E-trottinette dispose d’un système de freinage assez conventionnel.

Certains modèles disposent d’un système dit à tambour qui se distingue par sa simplicité et performance. Une simple pression sur la gâchette de freinage se trouvant au niveau du guidon gauche suffit pour l’enclencher. D’autres modèles sont équipés d’un système de freinage au pied qui se distingue par la présence d’un garde-boue arrière. Pour freiner, vous n’avez qu’à appuyer sur ce dernier avec votre talon.

Il existe par ailleurs différents modèles embarquant des freins à disque à l’arrière et à l’avant. Ceux-ci sont de loin les plus performants, car conjuguant puissance de freinage augmentée et sécurité accrue. Vous pouvez les actionner en appuyant sur les leviers se situant au niveau du guidon. Il convient de préciser que les freins à disque peuvent être hydrauliques (utilisant des conduits hydrauliques), semi-hydrauliques (utilisant un câble de frein) ou mécaniques (utilisant également un câble de frein).

Les différents types de trottinette électrique

Sur le marché, on distingue généralement deux types de trottinette électrique, à savoir les trottinettes à propulsion et les trottinettes à traction. D’abord, en ce qui concerne les modèles à propulsion, ceux-ci sont très faciles à manier, notamment du fait qu’ils utilisent plus leur roue arrière pour fonctionner. Certains d’entre eux disposent même d’un dispositif de sécurité les empêchant d’avancer que quand ils sont en mouvement. À contrario, les modèles à traction utilisent leur roue avant pour mettre en marche. Bien que patinant dès fois lorsqu’elles sont en mouvement, les trottinettes électriques à traction sont tout de même faciles à maîtriser en raison de leur centre de gravité se trouvant en avant. Qui plus est, elles présentent l’opportunité de n’occasionner aucun problème au moment du démarrage.

À présent que vous savez comment fonctionne une trottinette électrique, vous pouvez désormais goûter aux plaisirs que procure un tel engin. Si vous n’en disposez pas encore, vous pouvez facilement trouver le modèle qui vous convient le mieux en prenant comme critères de sélection ses principaux composants (roues, moteur, système de freinage, batterie…) ainsi que l’usage que vous voulez en faire.

Achat de trottinette électrique : comment choisir le meilleur modèle ?
Astuces pour bien choisir son modèle de trottinette électrique