Comment concilier urbanisme et développement durable ?

Depuis quelques années, le développement durable est devenu un concept pour faire face aux problèmes environnementaux, tout en réalisant l’urbanisation d’une ville ou d’une commune. Peut-on concilier urbanisme et développement durable ?

Le rôle des politiques pour concilier l’urbanisme et le développement durable

L’orientation politique dans une ville ou une commune peut faciliter la conciliation entre urbanisme et développement durable. Les politiques de tous bords, pour se faire élire et attirer les électeurs écologiques mettent dans leurs programmes des projets écologiques comme l’aménagement de parc ou jardin public, la mise en place de moyen de transport plus écologique comme des bus électriques ou des vélos en libre-service. Dans certaines situations, les communes peuvent imposer des taxes plus lourdes aux entreprises qui polluent, plus élevées que celles imposées au niveau national. Les entrepreneurs en bâtiment chargé de l’urbanisation de la ville doivent alors se conformer aux besoins environnementaux de la ville pour décrocher des contrats publics. Chaque année, les dirigeants politiques peuvent édicter de nouvelles contraintes écologiques.

Facteurs de création d’emplois

L’urbanisme et développement durable créent du travail, contrairement aux idées véhiculées par certains médias. En premier lieu, le traitement des déchets et de l’eau recrutent des jeunes, qualifiés ou non. Dans le secteur de l’énergie également, l’éolien ou le photovoltaïque offre également de nouveaux débouchés grâce notamment à des formations spécifiques pour les bacheliers ou les personnes en reconversion professionnelle. D’autres métiers peuvent être en relation avec l’urbanisme et le développement durable, comme les agents d’entretien, chargés de mission environnementale, paysagiste ou urbaniste. Ces emplois peuvent être créés directement par les communes, et faire l’objet de subventions de l’État au niveau national.

Deux concepts interdépendants

À l’heure actuelle, les notions d’urbanisme et de développement durable ne peuvent pas être séparées. Un plan d’urbanisme ne prenant pas en compte les contraintes écologiques va contribuer par exemple à augmenter le taux de pollution, ou les risques chimiques pour les usines bâties près des zones d’habitation. Quant au développement durable, pour être applicable, il doit prendre en compte les réalités sur le terrain, en particulier les contraintes économiques, car une ville durable coute plus cher à construire ou à rénover par rapport à une ville classique plus polluante mais moins cher à entretenir pour les collectivités locales. En conclusion, le développement durable est devenu incontournable sur le plan politique ou économique. C’est la politique d’urbanisme qui s’est adaptée aux besoins écologiques à l’heure actuelle.

Les miroirs de surveillance : l’alternative idéale aux caméras de surveillance
Quelles sont les notions clés de l’urbanisme ?